Le Quizz


QUESTIONS GÉNÉRALES SUR L'ÉQUIPEMENT

Aqualline est implantée sur le territoire de la commune de ?


Répondre


Schéma animé

Découvrir


Aqualline en dix point clés

Équipement indispensable pour répondre aux besoins collectifs du territoire, Aqualline est un projet responsable réalisé dans une démarche de développement durable.

 

1Construire aujourd'hui pour demain

Aqualline a été conçue et dimensionnée pour traiter les volumes de rejets domestiques et industriels émis sur le territoire à l'horizon 2030. L’ensemble des bâtiments d’exploitation a été réalisé dans une démarche de type HQE.

 

2Les avantages d’une reconstruction sur site

Le choix d’une reconstruction sur le site de l’ancienne station a été dicté par :
• L’éloignement du site des secteurs d’habitat et sa situation en fond de vallon favorisant un excellent écoulement naturel des eaux.
• L’absence de consommation de terres agricoles.
• La recherche d’économies : pas d’acquisition foncière, pas de déplacement des réseaux conduisant à la station.

 

3Une technologie fiable et adaptée au site

La technologie d'épuration Cyclor®, procédé d'assainissement par boues activées, éprouvée depuis plus d'une dizaine d'années, permet d'assurer les trois phases de traitement dans un seul et même bassin. Cette solution compacte réduit de 40 % l'emprise au sol. Elle est particulièrement adaptée au site, de dimensions contraintes.

4Un traitement exclusivement biologique

Répondant aux normes, simple à exploiter, la décantation lamellaire est naturelle. Elle opère un traitement biologique de la pollution, y compris les phosphates et les nitrates, grâce aux bactéries contenues dans les eaux sans aucune adjonction de réactifs chimiques sauf, si nécessaire, en cas d'accident industriel. Le cycle complet de traitement dure environ 8 heures.

  

5Des boues séchées et valorisées

La boue est le déchet qui résulte du traitement de l'eau. L’atelier de séchage permet de réduire de 60 % le tonnage des boues à évacuer. C’est donc moins de transport, moins de nuisances et des possibilités de valorisation agricole sur des filières courtes.

 

6Priorité aux énergies renouvelables

L'énergie nécessaire au séchage des boues est 100 % renouvelable. Elle provient du biogaz produit par la digestion des boues. Une chaudière à bois assure le complément d'énergie nécessaire. Enfin, les bâtiments d'exploitation sont chauffés par une pompe à chaleur.

 

7La ressource en eau potable économisée.

Pour fonctionner, Aqualline a besoin d'eau propre. La performance du traitement permet d'obtenir une eau de qualité industrielle utilisée pour assurer le nettoyage des équipements et la défense incendie.

Par ailleurs, la qualité d’épuration obtenue autorise l’utilisation de l’eau recyclée pour l'irrigation des terres agricoles voisines. C’est autant d’eau potable économisée !

 

8Le milieu naturel préservé et respecté

Leur qualité étant contrôlée en permanence, les eaux épurées sont rejetées dans l'Isère en amont du pont de Beauvoir et non plus dans la Cumane. Ce choix s'est imposé en raison de l’impossibilité de maintenir le rejet dans cette rivière dont le débit naturel est trop faible pour les supporter sans dommage pour le milieu naturel.

De la même manière, l’air vicié subit est assaini et désodorisé avant son rejet dans l’atmosphère, de sorte qu’il n’y a aucune nuisance olfactive pour le voisinage.

 

9Une exploitation dans le cadre du service public

Aqualline sera exploitée par le SIVOM de l’agglomération de Saint-Marcellin dans le cadre d’une régie. Un choix de gestion publique qui garantit une exploitation transparente et sûre.

 

10Des coûts optimisés

La mutualisation des investissements et des charges de fonctionnement entre les trois collectivités partenaires permet de réaliser d’importantes économies d’échelle. Pour l’usager, c’est l’assurance d’un service rendu au meilleur coût et un prix de l’eau maîtrisé.





6tematik, agence web