Le Quizz


QUESTIONS GÉNÉRALES SUR LE TRAITEMENT DES EAUX

Aqualline a été conçue pour assurer le traitement des eaux usées de ?


Répondre


Schéma animé

Découvrir


La réalisation

Combien ça coûte ?

La construction d’Aqualline a necéssité un investissement global de 14 millions d’euros (HT) se décomposant comme suit :
• Station de traitement des eaux : 7,5 millions d’euros HT
• Atelier de séchage des boues : 5 millions d’euros HT
• Collecteur de rejet à l’Isère : 1,5 million d’euros HT

  

Qui paye ?

La charge de l’investissement est supportée par les trois collectivités publiques associées, l’équipement bénéficiant de subventions du Conseil général et de l’Agence de l’eau.

La contribution de chaque collectivité étant calculée au prorata du nombre d’équivalent/habitants raccordés sur chaque composante de l'équipement.

 

27 mois de chantier

Engagé en septembre 2010, le chantier s’est achevé en août 2012. Une phase d’essais techniques est prévue de septembre 2012 à janvier 2013. La réception définitive interviendra en février 2013.

Le choix de construire Aqualline sur le site de l’ancienne station a nécessité l’organisation du chantier en deux phases distinctes pour assurer le traitement des eaux usées sans interruption :

Septembre 2010 – septembre 2011 : construction des bâtiments d’exploitation de la filière de traitement des eaux, construction du bassin d’orage, du premier bassin et essais.
• 3 octobre 2011 : mise en service de la file eau et déconnexion de l’ancienne station d’épuration. Depuis cette date les eaux sont traitées par le nouvel équipement.
Octobre 2011 – août 2012 : déconstruction des équipements de l’ancienne station, construction de deux bassins Cyclor®complémentaires, de l’atelier de séchage des boues, du digesteur et du gazomètre stockant le biogaz, réalisation du collecteur de rejet à l’Isère.

Un chantier de cette ampleur représente plusieurs dizaines de milliers d’heures de travail dont beaucoup ont bénéficié à des entreprises, des artisans et fournisseurs locaux dans le cadre de contrats de sous-traitance associant une trentaine de corps de métiers différents.

Maître d’ouvrage : SIVOM de l’agglomération de Saint-Marcellin
Bureaux d’études et contrôle :
Maîtrise d’œuvre : IRH ingénieurs conseils
Contrôle technique : APAVE
Coordination SPS : Presents
Réalisation :
- conception, équipements : Degrémont France Assainissement
- génie civil : Mauro sas
- collecteur de rejet : Mersch Screg sud-est, Giroud Garampon, Forage 21, Cheval TP
Exploitation au cours de la phase chantier : Degrémont Services

Après la réception définitive des travaux (février 2013), le complexe de traitement des eaux Aqualline sera exploité en régie directe par le SIVOM de l'agglomération de Saint-Marcellin.





6tematik, agence web